Un éloge du risque

Vous avez nombreux, fin mai, à participer à la levée de fonds de crowd-lending immobilier qui vous était proposée. La souscription est désormais terminée et la campagne a été bouclée avec succès. Félicitations à ceux qui ont su sécuriser ce rendement de 10% sur une durée de deux ans!

De notre côté, nous avons été ravis de pouvoir vous proposer ce dossier à la rémunération attractive, et encore plus satisfaits d'avoir retrouvé un tel rendement pour notre première recommandation de juin. Si vous êtes membre du Club Platine, elle a dû parvenir dans votre boîte aux lettres hier.

Certains d'entre vous se sont manifestés pour faire parvenir questions et remarques. Si nous répondons toujours individuellement aux messages qui nous sont envoyés, certains méritent d'être repris dans la e-letter lorsqu'ils reviennent de manière récurrente.

La première question qui nous revient régulièrement est: "quelle est la rémunération qui vous est versée par les plates-formes lorsque vous mettez en avant un dossier?". La réponse est simple: zéro euro. Pour les plates-formes étrangères, zéro livre sterling et zéro franc suisse (au taux de change actuel).
Ce sont vos abonnements, chers lecteurs, qui font vivre Crowd-Funding.fr et assurent sa totale indépendance. Le fait que vous retrouviez parfois certains extraits de nos analyses sur les blogs ou les newsletters des plates-formes n'est qu'une manière pour elles, et c'est bien normal, de montrer que la qualité de certains de leurs dossiers est reconnue par des tiers.

Cette e-letter est donc l'occasion de rappeler que Crowd-Funding.fr ne touche aucune commission des plates-formes, ni lorsque des membres participent aux levées de fonds, ni lorsque nous mettons les dossiers en ligne, et ce quelle que soit la note que nous leur attribuons.

Ceci étant clarifié, une autre remarque est parvenue à nos oreilles: "Dans vos fiches, vous parlez toujours de risque [...] Est-ce que vous cherchez à nous faire peur ou quoi?"

Ici encore, la réponse est claire et sans ambage: oui.

La voix contrarienne de l'épargne

Nous assumons parfaitement notre mission, qui est de vous dire ce que vos conseillers bancaires et l'industrie financière vous cachent effrontément.

Lorsque votre banquier préféré vous incite à investir dans une assurance-vie en Euros, vous dit-il que l'Etat qui vous emprunte de l'argent par le biais des obligations qui la composent est en quasi-faillite? Vous rappelle-t-il que les rendements annoncés sont souvent négatifs une fois l'inflation et la fiscalité correctement comptabilisées? Vous prévient-il, enfin, que tous les dépôts que vous avez dans son établissement sont garantis par un fonds, le FGDR, qui ne possède que quelques pour-mille des encours qu'il est censé protéger en cas de crise majeure?

De leur côté, les vendeurs de rêve qui vous promettent de vous enrichir à coup sûr en quelques mois vous disent-ils que personne n'est jamais devenu millionnaire grâce à leurs conseils?

En matière d'investissement, il est toujours possible de gagner de l'argent, rapidement, et sans risque... Mais seuls deux de ces trois critères peuvent être obtenus à la fois.

Quiconque vous promet simultanément cette impossible trinité est soit un incompétent, soit un menteur.

L'investissement dans le non-coté étant, vous le savez, un moyen moderne se s'enrichir (les rendements servis sont excellents) rapidement (les échéances de placement sont courtes). Il reste donc, bien évidemment, un risque à assumer.

Notre mission est de dénicher pour vous les dossiers qui présentent le meilleur rapport rendement/risque, et de vous expliquer au cas-par-cas les dangers que nous identifions sur chaque levée de fonds. Car danger il y a: aucune levée de financement participatif n'est sans risque.

Si le risque est la pierre angulaire de nos analyses, c'est pour compenser le biais de l'industrie financière qui ne vous parle que du potentiel de gains. Afficher un rendement est simple et aguichant. Vous trouverez toujours, sur les plates-formes, le pourcentage de rémunération des créancier bien mis en avant.

En revanche, vous verrez moins souvent souligné le fait que votre capital sera bloqué (trop) longtemps sans être remboursé, que l'entreprise à l'origine de la levée de fonds est à quelques semaines du dépôt de bilan, ou que vous financez un programme immobilier constitué de biens invendables.

Ici se trouve le discours que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Le risque n'est pas à proscrire, il est à mesurer (et à accepter ou refuser en fonction de votre situation personnelle) en fonction du rendement proposé.

Ne craignez pas de vous focaliser vous aussi, dans vos analyses, sur le risque des dossiers portés à votre attention. Cela ne fera pas de vous un pessimiste, mais plutôt un investisseur avisé qui ne cède pas aux sirènes de la facilité.

Souvenez vous toujours de cette impossible équation: un investissement ne peut pas être à la fois rentable, rapide, et sûr. Si un dossier vous semble réunir ces trois critères, pensez à regarder sous le tapis: vous y trouverez certainement la poussière que les conseillers ont oublié de mentionner...

Nous serions ravis d'avoir votre avis

Donnez votre avis

Inscription Gratuite
Réinitialiser le mot de passe