Un été chaud sur les marchés

Cher lecteur,

Rassurez-vous, nous n'avons pas changé de formule durant l'été. Parler de la pluie et du beau temps ne fait toujours pas partie de notre ligne éditoriale.

Ce n'est pas qu'à cause de la canicule que les actionnaires, petits et grands, ont transpiré cet été. La nervosité des marchés a offert à ceux qui ne s'étaient pas éloignés des écrans de vraies sueurs froides.

Un mois d'août calamiteux pour le CAC 40

Le 15 août, l'indice phare de la place parisienne s'est offert une incursion sous les 5200 points, soit une perte de 8,8% par rapport à ses plus hauts du 25 juillet. Si l'hémorragie a été (pour l'instant) jugulée, il n'en reste pas moins que ceux qui avaient abandonné leur compte-titre le 14 juillet pour le re-découvrir cette semaine peuvent s'attendre à une baisse de -4,5% de la valeur de leurs actifs cotés.

Vous en conviendrez, il y a plus réjouissant comme manière d'aborder la rentrée.

Des nouvelles du reste de l'économie

Lors de la dernière e-letter de la saison 2018-2019, je vous faisais part de l'étonnant comportement des obligations d'Etat. La France, pays qui ne peut pourtant pas être qualifié de bon gestionnaire de ses deniers publics, pouvait alors emprunter pour la première fois à horizon 10 ans à un taux négatif de -0,01%.

La myopie des "zinzins", les investisseurs institutionnels qui font la pluie et le beau temps sur le marché des taux, n'était pas passagère. Le 14 août, en pleine débâcle boursière, le rendement du 10 ans s'est creusé jusqu'à atteindre les -0,36% selon la Banque de France.

Prêter à -0,01% est, en soi, plus une mauvaise idée d'investissement qu'une hérésie. Lorsque vous échangez votre travail contre des billets de banque, c'est quasiment ce que vous faites. Vous possédez un actif (le billet) dont la valeur faciale est stable dans le temps.
A -0,01%, votre épargne n'est certes par rémunérée, mais elle n'est pas spoliée. Seule l'inflation vient ronger inexorablement sa valeur.

Sur 10 ans, nous le savons tous, le tribut payé à l'inflation est conséquent. Acheter des emprunts d'Etat non rémunérés sur cette durée, c'est se condamner à une perte substantielle. Un capital de 100 € subissant une inflation de 2% par an ne vaut plus, en terme réels, que 81 € au bout de 10 ans.

C'est le sort qui attend les billets placés sous le matelas, et tout investisseur qui se respecte fait tout pour éviter cette érosion de la valeur de ses actifs.

Quel sort arrive-t-il à votre épargne si vous prêtez à la France à -0,36%? Votre capital de 100 € ne vaut plus que 78 € à terme. Et ça, seulement si la France ne renie pas ses engagements et continue d'honorer sa dette.

Il y a plus réjouissant comme manière d'investir.

Comment aborder la rentrée?

Vous connaissez, cher abonné, notre doctrine. Nous ne nous préoccupons pas de l'actualité du moment censée expliquer les mouvements erratiques des marchés. Prenez par exemple la guerre commerciale sino-américaine, invoquée toutes les semaines pour justifier le moindre sursaut des indices: le dossier fait du surplace depuis des mois. Il n'y a que pour des analystes en mal d'émissions télévisées à meubler ou de journaux économiques à remplir qu'un même événement peut expliquer une hausse comme une baisse des indices!

Chez Crowd-Funding.fr, nous nous contentons de prendre acte de la situation économique telle qu'elle est, et adaptons notre comportement d'investisseurs en conséquence.
Pour nous, les deux points marquants de cette rentrée 2019 sont:

Le faible coût de l'argent, qui permet d'emprunter à bas prix pour financer les investissements. Tandis que les multinationales en profitent pour racheter leurs actions à crédit en sacrifiant le futur au profit de l'immédiat, les PME non cotées en profitent pour investir avec sagesse et à bas coût.
Los plates-formes de financement participatif européennes continuent de trouver des dossiers intéressants. Elles ont dans leurs cartons des demandes de financement de la part d'excellentes entreprises pour le mois de septembre, et la rentrée devrait s'annoncer pleine d'opportunités pour nos membres.

Nous serions ravis d'avoir votre avis

Donnez votre avis

Inscription Gratuite
Réinitialiser le mot de passe